4.7 Note sur 55 avis

Et si on décidait de baisser les émissions de CO2 sans entraver nos vies ?

Confinement général, déplacements interdits, usines à l’arrêt, frontières fermées, l’économie mondiale tourne au ralenti et consomme moins de charbon, de pétrole et d’acier. La planète respire de nouveau ! Et si cette pandémie de coronavirus que nous vivons actuellement provoque enfin une réelle prise de conscience ?

La planète respire de nouveau, mais à quel prix !?

L’activité économique a ralenti, les émissions de gaz à effet de serre aussi.

La chine a vu ses émissions de gaz à effet de serre, de particules fines et de polluants dans l’atmosphère s’effondrer d’au moins un quart entre le 3 février et le 1er mars comparé à 2019.

Les niveaux de particules fines ont aussi chuté d’autant en février par rapport aux trois années précédentes. Plusieurs scientifiques, vont même jusqu’à dire que l’épidémie aurait indirectement sauvé des vies. La pollution de l’air est en effet la première cause de mortalité dans le monde et provient des activités humaines.

Source

La baisse du prix du pétrole, un obstacle au changement ?

Conséquence d’une économie mondiale au ralenti et d’une guerre des prix entre l’Arabie saoudite et la Russie, les cours du pétrole ont chuté autour des 20 dollars le baril.

Cette baisse du pétrole pourrait-elle inciter à freiner le recours aux énergies renouvelables ? Est-ce un risque pour le climat ?
Cette guerre des prix ne risque-t-elle pas aussi d’accélérer la pénurie de pétrole à venir ?

Depuis quelques années il y a une déficit d’investissement dans de nouveaux forages pétroliers pour maintenir la production. Les stocks mondiaux de pétrole ont baissé en 2019. Or la baisse du prix du pétrole stoppe les investissements et va générer la faillite d’entreprises de production de pétrole. Déjà 1/3 des entreprises de production de pétrole de schiste ont fait faillite avant la crise avec un baril à 60$. Les faillites vont s’accélérer. La production mondiale va baisser. Il n’y aura pas de nouvelles capacité de production pour compenser. Le retour du baril à 100$ et du prix de l’essence et du diesel à 2€/l sont-ils pour 2021 ? 

Avec un prix du baril à ce niveau, aurons-nous encore des aides pour développer les renouvelables ? N’est-ce pas aujourd’hui le meilleur moment d’investir pour la planète, pour notre autonomie et notre portefeuille ?

Le Solaire, à l’épreuve du confinement !

L’Autonomie Solaire

Le chauffage solaire rend plus autonome voire autonome. Vous pouvez autoconsommer en rénovation jusqu’à 50 % de vos besoins de chauffage et d’eau chaude et dans un habitat isolé (BBC, RT2012, maison isolée) jusqu’à 70% voire près de 100% en augmentant un peu la surface de capteur et le volume de stockage. Voir référence

En plus d’être vertueux pour la planète, le solaire nous rend plus résilient face aux aléas comme une panne chaudière. Le temps que le plombier/chauffagiste intervienne, notre maison et notre eau chaude sont tempérées voir complètement chauffées selon la saison et la surface capteur. C’est d’autant plus intéressant quand les artisans ne peuvent plus intervenir dans nos maisons.

schéma économie d'énergie et autonomie énergétique

Chauffage Solaire et dépannage à distance

En cette période de confinement, les clients apprécient le service à distance. Avec SolisDiag, solution d’autodiagnostic de Chauffage et d’eau Chaude de SolisArt, l’accès aux installations de chauffage et le dépannage des clients se fait à distance.

SolisDiag envoit un email en automatique dès la détection d’un disfonctionnement ce qui améliore la réactivité et la satisfaction.

« Avec le suivi embarqué, nous pouvons réellement être garant du bon fonctionnement de nos installations. S’il y a, par exemple, un problème de relance d’eau chaude, nous pouvons allumer la pompe à distance. » Gaël PARRENS vice-président de l’Union des Entreprises de Génie Climatique

Il n’y a pas de pièce mécanique en mouvement dans un panneau solaire. C’est fiable. Cela sécurise votre chaudière en apportant une énergie complémentaire qui peut prendre sa relève partiellement ou totalement en cas de panne.

La transition écologique, à l’heure de l’après-crise

A la fin de cette crise sanitaire, après ces semaines de confinement et d’inactivité, il est fort probable de voir apparaître une grande vague d’hyperconsommation et de retrouver rapidement nos habitudes. La pollution atmosphérique vat-elle reprendre de plus belle, la planète va-t-elle de nous suffoquer ?
On se demande dès lors pourquoi ne pourrions-nous pas continuer à prendre soin de la planète sans entraver nos vies et tout en étant libre.
La rationalisation de la consommation doit se poursuivre. Nous sommes capables de changer nos modes de vie de manière radicale, nous sommes capables de nous engager sans plus attendre dans une véritable transition écologique. Le solaire thermique est une vraie solution pour décarboner l’économie au niveau collectif, industriel et sur l’habitat individuel. Parce qu’il faut dès à présent créer un monde plus sobre et plus respectueux de notre environnement, pensez à la planète, chauffez-vous au solaire thermique !